Communiqué du MDS

Publié le par MDS

MDS  Mouvement Démocratique et Social.    www.mds-algerie.com

 COMMUNIQUE

 Yacine Teguia, membre du BN du MDS, et deux étudiants, militants du Mouvement ont été arrêtés hier dans l’après midi pour avoir distribué des affichettes exprimant la position du MDS de rejet de la charte et du référendum. Ils ont été traduits en justice ce matin pour distribution de tracts portant atteinte à l’intérêt national, et mis sous contrôle judiciaire. Ils devront se présenter tous les mercredi devant le juge d’instruction comme de vulgaires délinquants !!! Mohamed Daoui, militant du MDS, membre de la fédération de Constantine a subi le même sort, malade, il a été hospitalisé en urgence, ce qui n’a pas empêché l’appareil judiciaire de lui envoyer une convocation à son lit d’hopital. Des citoyens ont été interpellés hier à Tizi-Ouzou. Cette nouvelle atteinte aux libertés fondamentales, dont la liberté d’_expression, constitue un nouveau pas qui est franchi bien avant les résultats du référendum, et qui nous renseigne sur les intentions affichées du pouvoir : bâillonner toute _expression démocratique, accaparer tous les espaces médiatiques et tenter de pousser les citoyens aux urnes pour cautionner un projet de charte qui pérennise le système rentier bureaucratique corrompu et corrupteur, qui consacre l’impunité de l’islamisme assassin  dans un climat de censure , de menace et de harcèlement et constitue un grave  danger pour l’avenir démocratique de notre pays.

 Abou Djerra Soltani dont le parti a envoyé des algériens combattre et se former en Afghanistan pour maitriser l’art d’égorger et de fabriquer des bombes, de l’aveu même de l’ex-chef du MSP, ou Belkhadem qui s’était mis à la solde de l’ambassade d’Iran à Alger, et qui était un repaire de terroristes, et porte parole attitré de l’ex-FIS au sein du parlement, ou encore Madani Mezrag chef terroriste, et j’en passe, sont donc, selon cette logique,  plus soucieux de l’intérêt national ?

 

 

Aucune menace, aucun chantage, aucune pression ne nous fera taire. Nous poursuivrons le travail d’explication, les débats avec les citoyens pour les convaincre que ce projet est dangereux pour le pays, que les luttes est sacrifices immenses consentis par la société dont notre mouvement qui a largement payé le prix dans l’intérêt national, posent l’exigence de changements majeurs, qualitatifs, de la nature de l’Etat et la consécration de la disqualification de l’islamisme criminel.

 Nous prenons à témoin l’opinion publique nationale et internationale face à ces dérives qui, dés maintenant invalident le caractère consensuel que le pouvoir prétend donner à sa charte.

 Le MDS appelle toutes les forces patriotiques et démocratiques, toutes les victimes de ce despotisme à se mobiliser dans l’union pour dénoncer des pratiques qui augurent de ce que sera  l’usage par le  président des pleins pouvoirs réclamés dans la charte. Il faut dés à présent par un rejet massif,  ouvrir la voie à une véritable alternative démocratique moderne et de progrès.    

  Alger, le 19 septembre 2005    Le Bureau National

 MDS siège central 67, Boulevard Krim Belkacem - Alger -Tél. : 021 63 86 05 / 021 63 86 03 Tel/Fax : 021 63 89 12

 Compte bancaire : CPA n°114 /  418 / 17013-11 / 31 Agence Didouche Mourad Alger.

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans L'info de Tamezgha

Commenter cet article