Mouvement pour l'Autodétermination et l'Indépendance de l'Archipel Canarien (M.P.A.I.A.C.)

Publié le par AKNARI

Mouvement pour l'Autodétermination et l'Indépendance de l'Archipel Canarien (M.P.A.I.A.C.)

  

 

CHRONOLOGIE HISTORIQUE DES CANARIES

1402 Arrivée a Lanzarote des premiers conquérants européens.

1427 Nouvelle défaite des Portugaises lors du deuxième essai de conquête de l'île de la Grande Canarie.

1448 Le français Maciot de Bethencourt, neveu du premier conquérant, loue Lanzarote aux portugaises qui abandonnent l'île en 1450.

1479 Traité de Alcaç-obas par lequel les Portugaises renoncent définitivement aux îles Canaries si les Castillans font de même avec le commerce et la navigation en Guinée.

1483 Les Espagnols conquêten l'île de la Grande Canarie.

1493 Conquête de l'île de La Palma.

1496 Les Espagnols terminent la conquête de tout l'Archipel.

1797 L'amiral anglais Nelson fracasse dans son essai de s'emparer de Tenerife.

1810 Première manifestation de l'indépendantisme canarien.

1822 Nouvel essai pour l'indépendance des Canaries.

1897 Secundino Delgado fonde a Caracas I'El Guanche", première publication canarienne qui proclame l'indépendance de l' Archipel. Réunions des émigrants Canariens au Venezuela pour créer un parti indépendantiste, projet avorté a la suite de l'expulsion de Secundino Delgado de ce pays Sudamericain.

1900 Fondation de l'Association Ouvrière des Canaries.

1901 Création, a partir de l'Association Ouvrière des Canaries, du Parti Populaire, premier parti poli tique nettement canarien surgi dans l'Archipel.

1912 Décès de Secundino Delgado, père du nationalisme canarien.

1924 Fondation du Parti Nationaliste Canarien.

1934 Le F.U.R.(Front Unique Révolutionnaire) se prononce "pour la

libération des Canaries de l'oppression de l'impérialisme espagnol et pour le droit a l'autodétermination de l'Archipel jusqu'a sa constitution comme Etat indépendant si ainsi le désirent ses habitants" .

1936 A la suite de l'insurrection militaire dirigée par le Général Franco, les fascistes éliminent plus de 6.000 démocrates dans les îles Canaries.

1960 La R.S.S. d'Ukraine demande a l'ONU l'inclusion des Canaries entre les pays a décoloniser.

1961 Fondation du M.A.C. (Mouvement Autonomiste Canarien).

1962 Le M.A.C. organise plusieurs grèves et manifestations dans

les îles de la Grande Canarie et Tenerife. Plusieurs militants de l'organisation sont détenus, procesés et condamnés.

1964 Le M.A.C. se transforme en M.P.A.I.A.C. (Mouvement pour l' Autodétermination et l'Indépendance de l'Archipel Canarien).

1968 Le Comite de Libération de la OUA déclare que les îles Canaries font partie de l'Afrique et non de l'Espagne.

1972 L'Organisation pour la Solidarité des Peuples Afro-Asiatiques (OSPP-A), durant sa 50eme conférence célébrée au Caire, adopte une résolution contre l'Espagne pour sa politique coloniale aux Canaries, Sahara occidental, Ceuta, Melilla et les îles Chafarinas.

1975 Premières émissions radiophoniques du M.P.A.I.A.C. «La Voix des Canaries Libres" .

1976 L'attitude unilateral du Secrétaire Géneral du M.P.A.I.A.C. pour commencer une campagne d'attentats a la bombe provoque une grave scission au sein de notre organisation. Peu après naîtra le P.T.C. (Parti des Travailleurs Canariens) et le syndicat nationaliste révolutionnaire C.C.T. (Confederat1on Canarienne des Travailleurs) .

1978 Interruption des émissions de «La Voix des Canaries Libres». Le Comité de Libération et le conseil de Ministres de l'OUA approuvent a Tripoli une résolution qui considere les îles Canaries comme «un pays africain a décoloniser » et sollicite l'appui pour le M.P.A.I.A.C. Cette résolution devra être approuvée au cours d'une réunion au sommet des Chefs d'Etat de l'organisation Panafricaine. Le Secrétaire Général du M.P.A. I.A.C. est gravement blessé a Alger comme conséquence d'un attentat. Deux espagnols, détenus par la police algérienne, avouent être les auteurs de l'attentat. Aux Canaries, une cinquantaine de patriotes sont détenus.

1979 Antonio Cubillo, jusqu'a alors Secrétaire Général du M.P.A.I.A.C., est destitué et expulsé de notre organisation pour se

nier a rectifier ses erreurs et pour son comportement personnaliste. Un nouveau parti indépendantiste, le P.R.A.I.C. (Parti Révolutionnáire Africain des Iles Canaries), présente la documentation exigée par les autorités espagnols pour être légalisé. Apres les élections municipales, la coalition nationaliste U.P.C. (Union du Peuple Canarien) devient la deuxième force politique de l'Archipel, obtenant plus de votes qu'au cours des élections législatives précédentes. Dans les deux cas. Le

pourcentage d'abstentions aux Canaries d'après les chiffres officiels fut supérieur a 40%. Il faut tenir compte en outre que près de 100.000 votants sont des espagnols qui résident

aux Canaries.

1980 Afin de freiner le développement de la conscience nationaliste du peuple Canarien, les autorités coloniales espagnoles célèbrent hommages au drapeau et aux forces armées métropolitaines dans plusieurs localités de l'Archipel.

 

Publié dans L'info de Tamezgha

Commenter cet article