Messaoud Nedjahi

Publié le par LE CHAWI

Messaoud Nedjahi

Anis a yu$in

 Anis a yu$in tiwdi d umeééu

 Idem deg wsallas yeggur iyeééu

 Anis a yu$in udrent tiééawin

 Ulac usiwel a ten ac c awin

 Ten$id tawya nnek a yamcum butmart !

 £ersen i wergaz, ewwin tameééut

 Zzat ma had p ten$en, ggin dis taxeééut

 Memmis yeppeqqel, yellis tepla$a

 Tefqiqqes di tmurt, cal dis yepca$a

 Ten$id tawya nnek a yamcum butmart !

 Yeooul di tlelli, yebb’y as iéuran

 D Ina$ a p yexsen, d awal di Lquran

 Yerwel umassan asennan deg wul

 At ur ipeppu tamurt an’ ig-lul

Ten$id tawya nnek a yamcum but

Partout  où ils passent Traduction Française
Il ne reste après leur passage, que peur et pleur
Dans la nuit le sang marche et dégringole
Partout où ils passent les yeux se baissent
 Silence malheureux ! Sinon ils t’emmènent !
Tu as ravagé les tiens, oh, barbu de malheur !
Ils égorgent les maris, embarquent les femmes
 
Et avant de les tuer, sauvagement les violent
Sous le regard de leurs fils et les cris de leurs filles
 
Agonisant sur un sol qui tremble de colère
 
Tu as ravagé les tiens, oh, barbu de malheur !
Ils en veulent à la liberté à lui couper les ailes
C’est Dieu qui le veut, c’est dit dans le Coran
L’érudit se sauve, une épine dans le cœur
Mais jamais on ne lui fera oublier sa patrie
Tu as ravagé les tiens, oh, barbu de malheur

 
Iwal  (Messaoud Nedjahi)  Ay amdukel mani tellid ? At izukar ttebbin abrid Ma tibberkent tewwi iwal Tayerdemmut telwi awal Ay amdukel mani tellid ? Tamerseyyut d widin d abrid ! Ay amdukel mani tellid ? At tamettant tuγa abrid Xseγ ak k iniγ azul ! Azul ! Tiwdi tersa, tens’ ay deg wul Ay amdukel mani tellid ? Tamerseyyut d widin d abrid 
Ay amdukel mani tellid ? Tamurt nneγ ur dis abrid As d a wma, Dzayer assa Dis timmuzzert tuta tersa Tafsut a wma, imal ! Imal ! Id n tawmadt iw ad d tuγal Ay amdukel hatay imal Yewwi d ides achal d iwal Ay amdukel mani tellid ? Tamerseyyut d widin d abrid ! 
 

L'espoir Traduction Française
 
O ami où donc es-tu ?

Les kères agressent sur les chemins

L’obscurantisme a emporte tout espoir

Notre langue n’est plus qu’un mélange d’absurdités

O ami où donc es-tu?

La paix seule sera notre choix

O ami où donc es-tu?

La mort est sur toutes les routes

Comme j’aimerai te saluer!

Mais la peur m’empêche de le faire

 O ami où donc es-tu?

 La paix seule sera  notre choix

 O ami où donc es-tu?

 Notre pays n’a plus de guidée

 vois mon ferre ce qu’est devenue aujourd’hui

 Notre Algérie : un asile pour fous

 Au printemps prochain peut-être

 Tous frères nous redeviendrons

 Ami, regarde voici l’avenir

 Qui nous ramène l’amour et l’espoir !

 O ami où donc es-tu ?

 La paix seule sera notre choix

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Auteurs

Commenter cet article

amazigh 10/08/2005 22:27

trés beau