Batna. Bijoux des Aurès

Publié le par Aurés

Batna. Bijoux des Aurès  :Mémoire bradée à Saint-Michel

Des pièces d’une rare beauté – de l’époque de la Kahina – sont subtilisées contre des MP3 de marque chinoise. L’arnaque n’est pas nouvelle, depuis les années 1970.
Des inconscients, malades du gain facile, se sont attribué le titre guide des Aurès, or dans la réalité, ce ne sont que des pilleurs de la mémoire et de l’histoire, des bradeurs de la mémoire. Leurs clients, des revendeurs qui connaissent parfaitement la naïveté des habitants de la région, qui après leur avoir cédé des trésors, les hébergent et les nourrissent, puisque c’est leurs sbires qui leur ouvrent les portes des modestes gens, et du coup les légitiment. Non contents d’avoir acheté les bijoux pour une bouchée de pain, les voilà à la recherche des moules, que quelques artisans ont jalousement gardés. Des moules qui racontent l’histoire plurimillénaire du pays. Des visages de rois et reines, des motifs et dessins qui ont vu le jour avant l’invention de l’écriture. Un cèdre, un épi, un croissant, une étoile, la lune le soleil. Exception faite pour un ou deux ouvrages consacrés au bijou chaoui réalisés par des chercheurs étrangers, aucune autre recherche ne s’est vraiment penchée sur ce trésor, qui ne dort plus chez lui, mais est exposé dans les vitrines des vendeurs, des objets rares et précieux, à Saint-Michel à Paris. Pris pour la modeste et dérisoire somme de 2000 DA, une paire de bracelets de la femme chaouie se vend au bas mot à 700 euros, après de longues négociations. Et ce n’est pas le prix qui nous intéresse, mais la valeur historique dans ce cas n’est pas hors de prix, mais il n’y a pas de prix. Il est impératif de stopper dans les plus brefs délais la saignée et le vol de l’histoire en toute quiétude. Les hommes de main de ces braconniers sont connus, ils agissent en toute impunité, bénéficiant même d’une complicité silencieuse, mais complicité quand même. Où est la tutelle ? On nous parle de brigades, de directions de tourisme, de culture, c’est de la tarte aux figues de barbarie. Il faut agir et vite, les discussions de salon et les bonnes intentions n’inquiètent pas outre mesure les voleurs et leurs complices. Descendez de vos tours, vous verrez mieux. L’Année de la culture arabe fait rire les pilleurs.
Rachid Hamatou

Publié dans L'info des Aurès

Commenter cet article

itheri 01/04/2007 18:20

NON. cest pas vrais!
Pas nous qui veux le detruire.. Cest VOUS.. Laissez nous tranquille..

houcine 15/03/2007 18:13

azul.
je ne susi pas chaoui, mais ça ne m'empeche pas de me méler de ce qui me regarde.
vous avez un pays merveillerux , mais vous voulez à tous prix le détruire. DOMMAGE

tarik 24/02/2007 09:43

bonjour... Enfin un article de presse qui parle des bijoux chaouis. Comment faire pour créer une association pour lka protection de cette mémoire. je vis en france et je suisd chaoui. est ce que je peux vous conatcter.