J’accuse l'Etat marocain d'exterminer mon peuple

Publié le par UYIDIR

MOROCCO / MAROC

J'accuse!

   J'accuse!

 

            J’accuse l'Etat marocain d'exterminer mon peuple, d'effacer mon histoire et de brûler ma culture.

            J’accuse l’Etat marocain de détruire l'amazighité, de vouloir assassiner les militants les plus acharnés qui se battent pour la liberté et la dignité de leur peuple, de les jeter en prison et de les corriger quand ils osent revendiquer leurs  droits les plus naturels sur leur propre terre.

            J'accuse l'Etat marocain d'avoir orchestré récemment la tentative d'assassinat de M. Adghirni, secrétaire général du Parti Démocrate Amazigh. J'accuse tout l'appareil meurtrier qui se cache derrière cet acte lâche et non pas les pions qui ont été payés pour appuyer sur la gâchette.

            J'accuse l'Etat marocain, état panarabiste, amazighophobe et menteur par excellence, d'enterrer ma culture, d'enraciner mes racines, mon histoire au profit d'une doctrine xénophobe conforme à une conception erronée du vrai islam, au profit d'une race qui veut aveuglement s'imposer aux autres races, au profit d'une mentalité complètement sournoise, d'un imaginaire arabesque au milles et unes bagatelles.

            J'accuse l'Etat marocain de discriminer les Imazighen aussi bien dans le sens négatif que dans le sens positif, de placer à la tête que quelques institutions amazighophobes par nature, des marionnettes amazighes, traîtres arabisés, pour faire croire aux Marocains que non seulement les Imazighens sont très bien intégrés dans la société marocaine mais en plus de cela, ils nous gouvernent !

            J'accuse cet Etat raciste de mentir à ses citoyens et de leur avoir fait croire, grâce à une propagande bien organisée, que le Maroc est un pays, on ne peut plus, arabe et qu' il fait partie de cet ensemble illusoire qu'est le Grand Maghreb Arabe.

            J'accuse le Roi du Maroc de se taire, de négliger mon amazighité comme l'amazighité de tout un peuple et de participer à l'arabisation du pays.

            J'accuse le Commandeur des Croyants, Amir Al Muminine, d'avoir donné le feu vert, avec son silence actuel, aux panarabistes pour anéantir ma culture.

            J'accuse tous ceux qui participent à l'enterrement de ma culture, à sa destruction massive et au développement d'une idéologie destructrice qu'est le panarabisme, une idéologie qui risque, un jour, de subir une contre-attaque amazighe sanglante et sans précédent.

            J'accuse tous les vices de cette énorme machine qui a pour seul objectif de rayer toute trâce de l' amazighité sur la carte marocaine.

            J'accuse, et j'accuserai sans cesse, l'Etat marocain et ses ministres, ses marionnettes, ses pions de service, des espions, ses vautours, ses traîtres et ses pigeons sans cervelle de contribuer au développement de l'amazighophobie, d'égorger mon peuple, de le mutiler et de le fouetter jusqu' à sa mort. Et je pèse mes mots.

            J'accuse l'Etat marocain de me priver de la liberté de m'exprimer avec ma langue, langue maternelle de la majorité des Marocains, car ne pas reconnaître cette langue qui est dans le coeur de 75 % de Marocains, c'est, bien sûr, leur imposer de ne parler que l' arabe.

            J'accuse l'Etat marocain de ne pas reconnaître officiellement mon existence!

            J'accuse l'Etat marocain de m'interdire d'appeler mes futurs enfants comme je le souhaite, avec des prénoms typiquement amazighs. J'accuse l'Etat marocain dès maintenant de vouloir arabiser des milliers d'enfants dès leur naissance, avant même de leur laisser le temps de respirer et d'exprimer leurs premiers cris et pleurs.

            J'accuse l'Etat marocain de refuser d'admettre que je suis TAMAZIGHTE et non ARABE, de vouloir faire de moi une prostituée pour le compte de l'arabisme et de vouloir me transformer en danseuse de ventre pour assouvir les plaisirs de ces racistes.

            J'accuse l'Etat marocain de me dénuder en exterminant mon amazighité.

            J'accuse l'Etat marocain de vouloir faire du Maroc le pays de Sindbad le Marin et de mollarder sur les Imazighens.

            J'accuse l'Etat marocain de mentir, encore une fois, aux citoyens en payant des enseignants d'Histoire, non pas pour une mission d'éducation et d'instruction, mais pour faire absorber aux étudiants l'Histoire du Maroc, une fable erronée et minutieusement falsifiée, et liquider le terme"amazigh" de leurs programmes officiels.

            J'accuse, je continue à accuser et je ne cesserai d'accuser, l'Etat marocain de cracher sur mon histoire, sur mes ancêtres, de blesser au quotidien mes frères et soeurs dans leur amour propre, Imazighens qu'on ne respecte pas et vivant sans aucune dignité depuis leur naissance.

            J'accuse l'Etat marocain, et il ne me privera jamais de le vociférer, de canonner l'amazighité sur la terre que nos ancêtres ont cultivé de leurs propres mains, autochtones de toute l'Afrique du Nord.

            J'accuse cet Etat despote de réduire ma civilisation à néant, de priver mon peuple de ses droits à cause de sa race et de lui laisser qu'une seule liberté : cette de choisir entre l'acceptation de l'arabisation ou l'exil.

            J'accuse ces autocrates qui nous gouvernent de crime contre l'humanité!
Crime contre des milliers d'êtres humains qui ne demandent qu'à vivre dignement. Car détruire un Amazigh, c'est lui arracher son coeur!

           J'accuse l'Etat marocain d'occuper tous les secteurs qui touchent directement ou indirectement à la vie du citoyen marocain, d' y envoyer des espions pour l'endoctriner pour le compte du panarabisme, bien évidemment.
Faire de chaque victime un amazighophobe de plus.

            J'accuse l'Etat marocain, comme les Etats concernés par ce  problème byzantin qu'est la " question amazighe ", ( un peu à l'image de la "question juive" au quelle il faut trouver, le plus rapidement possible, une "solution finale" et on sait tous que le Zyklon B a fait ses preuves...) de pondre, chaque jour, des amazighophobes prêts à défendre l'arabisme, involontairement et inconsciemment.

            J'accuse les amazighophobes de réduire l'amazighité à un tribalisme sauvage.

            J'accuse ces manipulateurs de nous décrédibiliser sans cesse, de nous amoindrir, de nous affaiblir et de nous  dévaloriser en permanence dans le but de nous faire résigner. Mais en vain.

            Enfin, j'accuse, je ne cesserais de le crier haut et fort, dans la sphère privée comme dans la sphère publique, l’Etat marocain de vouloir obtusément DYNAMITER l'amazighité.

            Accusons, dénonçons, crions au scandale et exprimons notre exaspération, notre ras-le-bol, sans cesse et sans lassitude, de cette situation aberrante dans laquelle les Imazighens sont depuis des siècles!

            Car se montrer passif, c'est donner le feu vert aux panarabistes.

            Pis : se taire, c'est les applaudir.

    
Date : 2006-11-04

 

Publié dans L'info de Tamezgha

Commenter cet article