Idir en tête d'affiche du festival amazigh de Tanger

Publié le par amazigh

 Idir en tête d'affiche au festival amazigh de Tanger

L'événement phare de la deuxième édition du festival méditerranéen de la culture amazigh, qui sera organisé du 3 au 6 août courant, sera sans conteste la montée sur scène du célèbre chanteur kabyle Idir (Algérie).

Dans le cadre de ce festival, qui est à sa deuxième édition, l'auteur de l'intemporelle chanson ''Avava Inova'' animera une soirée musicale, samedi prochain au stade Marshan.

Lors de cette soirée qui prévoit des milliers de spectateurs, des noms emblématiques de la chanson amazigh vont se relayer sur la scène pour faire varier l'ambiance à même de satisfaire tous les goûts. Il s'agit du virtuose du luth traditionnel ''Rwicha'' (Atlas), la troupe de la chanteuse ''Milouda'' (Rif) et celle de Said Mariwani, un musicien amazigh établi en Belgique.

Lors de la 1-ère soirée musicale (vendredi) de ce festival, organisé par l'association Touiza de Tanger sous le signe ''célébrer l'amazighité : consolider les valeurs de la citoyenneté et de la cohabitation'', le public aura rendez-vous avec la chanteuse atypique Raisa Tihihit.

La diva du souss sera relayée sur scène par le chanteur Khalid Izri (Espagne) et la troupe Benaaman (Rif). Une soirée dédiée en hommage à cette dernière pour sa brillante contribution au répertoire de la chanson amazigh.

La musique amazigh moderne sera à l'honneur lors d'une troisième soirée au stade Marshan. A l'affiche le chanteur walid Mimoun (Rif) et les groupes Ithran (Belgique), Ussan (Libye) et Tawattoun (Rif). Une soirée qui sera marquée par un hommage au chanteur vedette du groupe Tawattoun (Boujamaa).


Musique amazigh riche

La programmation de cette deuxième édition aura ainsi ciblé une musique amazigh dans sa richesse et sa variété le long de la région du Maghreb. Les marocains résidant à l'étranger se réjouiront des retrouvailles avec des voix qui ont bercé leur nostalgie du bled dans le froid et le dépaysement des contrées lointaines.

Des troupes qui ont été les pionniers d'une expérience musicale née dans les pays d'accueil. Une musique qui traduit l'état d'âme de la communauté maghrébine établie en Europe et son attachement aux origines et à l'identité.

Sur le volet arts et lettres, le festival prévoit une rencontre commémorative à la mémoire de l'auteur du ''Pain Nu''. Une pléiade de journalistes et intellectuels sont conviés, vendredi prochain, à une table ronde sur les oeuvres et la pensée de ''l'enfant prodige'' de Tanger, feu Mohamed Choukri.

Lors d'une rencontre thématique ''Discours sur la question amazigh'', des intellectuels et spécialistes de la question amazigh livreront un débat de haut niveau sur l'identité et la préservation des spécificités de l'identité maghrébine, où la culture amazigh fait partie intégrante.

Dans cette manifestation, le théâtre n'est pas en reste. Le groupe Rif de théâtre amazigh interprétera, samedi matin au cinéma Rif, une pièce sur le drame du tremblement de terre d'El-Houceima. A l'ouverture du festival, le public sera convié à faire découvrir des produits d'artisanat typiques de différentes régions berbères du Maroc et du Maghreb. La place des Nations qui abritera le coup d'envoi de cette manifestation abritera également une exposition ''Signes Amazigh'' et un salon du livre.

Le programme de cette deuxième édition ne manque pas d'originalité avec l'organisation d'un Gala de Tai Boxing (Jeudi). Une pléiade de jeunes champions maghrébins établis à l'étranger croiseront les gants dans des matchs de Gala à la salle couverte de Basket de Tanger. Compte tenu du palmarès impressionnant des jeunes champions, le spectacle s'annonce étincelant

Publié dans L'info de Tamezgha

Commenter cet article