Déclaration du Mouvement Citoyen des Aurès

Publié le par Aurés

2ème anniversaire de l’assassinat du jeune CHOUAIB ARGABI

Déclaration du Mouvement Citoyen des Aurès
 
Le Mouvement Citoyen des Aures a célébré le 11,12 et 13 mai 2006 à T’KOUT le 2eme anniversaire de l’assassinat du jeune CHOUAIB ARGABI par les gardes communales dans la localité de TAGHIT.
Le Mouvement Citoyen des Aurès se souvient bien des évènements douloureux qu’a connu la population de T’KOUT suite à la répression féroce et la torture qu’elle a subie de la part de la gendarmerie.

Durant ces tragiques évènements dignes de l’époque coloniale, la population de T’KOUT et particulièrement les jeunes encadrés par le M.C.Aures se sont soulevés d’une manière pacifique contre ce lâche acte tout en exigeant l’ouverture d’une enquête et le jugement des assassins. Le pouvoir au lieu d’écouter les revendications du MC a préféré recourir à la répression, l’incarcération, l’emprisonnement et l’instauration d’un climat de terreur dans la région, ce qui a entraîné la fuite de plusieurs délégués, et a causé des pertes économiques et une régression en matière de développement locale.

Aussi dans le cadre de cette 2ème commémoration le MC des AURES fidèle à son combat démocratique, social et identitaire exige plus qu’avant : La réouverture des dossiers des assassins du jeune CHOUAIB ARGABI ainsi que tous les dossiers des assassins des jeunes martyres du printemps noir. L’application du document de la mise en oeuvre de la plate forme d’ El-Kseur. La libération du journaliste MOHAMED BENCHICOU emprisonné dans les geôles du pouvoir depuis 14 juin 2004. Les pluies torrentielles, les inondations des terres agricoles et la destruction de plusieurs ponts et habitations survenus dans le soir du mercredi 03 mai 2006 ont aggravé la situation, le M.C.AURES estime que la région d’IGHZER AMELLAL doit être considérée comme zone sinistrée et exige, dans l’immédiat, des mesures réelles et une prise en charge des populations touchées par cette catastrophe et qui vit depuis dans des conditions précaires se traduisant par l’absence d’électricité et d’eau potable d’une part et par son isolement, d’autre part ( la route nationale N°31, la seule desservant la région, est devenue impraticable notamment au niveau des gorges de TAGHIT. Le pouvoir brille par son absence face aux besoins urgents de cette région déclarée sinistrée par le M.C.AURES, elle ne voit des structures de l Etat que populisme et promesses non tenues.

Le M.C.AURES réitère son engagement et sa mobilisation dans un cadre démocratique et pacifique pour la satisfaction des revendications citoyennes contenues dans la PLATE FORME D’EL-KSEUR.

ULAC SMAH ULAC LE COMBAT CONTINUE

TKOUT LE 13 MAI 2006

Publié dans Communiqués

Commenter cet article