Serge Le fils des Aurès "ghassir"

Publié le par Ghassir

Serge Vollin :L'enfant de Ghassira "Aurès"

Son origine lui a facilité le chemin pour un usage authentique, spontané de la réalité, pour tous les cubes multicolores de maisons, les petits hommes au trait qui se montrent partout sur les tableaux, pour la surface aux couleurs vives, leur simplicité qui va de soi. Son enracinement dans l'art populaire berbère a été prouvé une vue étrange, une sensualité directe, comme cela se trouve sur les dessins des enfants

Serge Vollin Chaoui des Aurès, né en 1946 à Messaouda en Algérie, Serge Vollin s'est installé en France en 1964 et vit actuellement en Allemagne. Son oeuvre, exposée à Paris et dans diverses villes de France, est appréciée également des collectionneurs en Allemagne et aux Etats-Unis

 Mes aurès 

 Premier né d'une collection consacrée à des monographies d'artistes éditées par Objet Trouvé, "Mes Aurés" est l'histoire de l'enfance tourmentée au temps de la Guerre d'Algérie de Serge Vollin, peintre visionnaire naïf.
Une saga merveilleuse et touchante, cruelle comme un conte, que Serge Vollin raconte dans ce livre en cent-dix tableaux suivis d'un court récit, limpide et sincère : cent-dix images aussi lumineuses, colorées et innocentes que la guerre qui a dévasté sa jeunesse était sauvage, sale et sombre.
II est rare que ces événements aient inspiré un peintre et c'estce qui fait aussi l'originalité de ce livre.

Biographie :Serge Vollin est né le 20 décembre 1946 à Ghassira, dans le massif de l'Atlas, d'une mère berbère et d'un père de nationalité français.
Il a passé son enfance dans un village des montagnes, il a gardé des chèvres et a fait ses premiers dessins sur un rocher avec une pierre noire, qui s'appelait "silex".
Après la guerre fin 1963 Serge Vollin a quitté l'Algérie et a trouvé en France un endroit qui lui convient.
Serge Vollin peint ses souvenirs et ses cauchemars rarement dans des situations heureuses. Les souvenirs de son enfance en Algérie lui reviennent dans ses tableaux thématiques qui sont empreigniez dans ses couleurs.
Il connaît si bien la manière de peindre et surtout il s'exprime avec une facilité si simple que celui qui contemple son art comprend aussitôt de quoi il s'agit.
Pour ce débarrasser des ses dépressions il pratique son art comme une thérapie de manière à encourager d'autres patients à résoudre leurs angoisses.
Aujourd'hui Serge Vollin travaille et vie avec sa famille entre Munich et Grenoble.
Quand on le découvre il est très difficile de se passe de lui :
«Si Serge Vollin n'existe pas il faut l'inventer.»

Publié dans L'info des Aurès

Commenter cet article