La culture se pratique, se vit, se transmet ...

Publié le par amazigh

Farida Aït Ferroukh : « La culture se pratique, se vit, se transmet mais pour beaucoup, la berbérité, c’est du discours ! »

octobre 2005image1

Si je prends l’aphorisme de Cheikh Mohand parmi les plus connus et les plus simples :Win yebghan ad izur lemqam ad yezwir deg_gat wexxam « Qui veut visiter un mausolée qu’il commence par la maisonnée ! » et que je l’applique au mot « tamazight » tant galvaudé, on s’aperçoit qu’il y a tant de choses à faire d’abord chez soi puis en soi et que cet aphorisme garde toute son actualité ! En effet, aujourd’hui beaucoup s’égosillent en revendiquant la langue maternelle, s’excitent mais ne parlent (...)      source:kabyles.com

Publié dans Libre opignon

Commenter cet article